Author Archives: Renaud

Co-Maître du jeu

Si vous lisez ce blog, vous avez certainement compris que j’organise régulièrement des campagnes longues. Les arcs narratifs s’étendent sur des dizaines d’épisodes.

Ce rythme de jeu impose souvent un mélange d’une multitude d’intrigues. Elles doivent être plantées au bon au moment, remontées à la surface et recachées. Le tout en noyant le poisson au milieu des autres.
Cela devient vite un plat de spaghetti indigeste pour le cerveau de MJ.

Dans ces moments-là, un co-MJ peut vous aider.
Premièrement, formuler à l’oral la trame de sa campagne peut suffire à trouver les points bancals.
Verbaliser ses idées et les présenter de façon ordonnée afin que votre interlocuteur décode tous les enjeux. Ça consolide et organise la pensée.

Une phase de questions/réponses peut subvenir pour affiner la compréhension. Quand l’histoire dans sa globalité et les dénouements possibles sont assimilés, le co-MJ peut approuver certains éléments ou avoir le courage de dire que tel ou tel détail manque de précision, de clarté ou justesse temporelle. Bien entendu, l’étape suivante consiste à remédier à cela.

Apporter des solutions pour améliorer la logique, la cohérence ou la fluidité.
Les débuts d’une campagne, on se noie vite sous les informations. Un confident autorise et facilite la prise de recul sur sa pensée.

De plus, quand on s’enthousiasme pour ses idées, on a vraiment envie de les partager. Le co-MJ rentre en action ! Ça permet d’évacuer l’excitation.

Plusieurs fois, en fin de session quand je discute avec les rôlistes, des détails peuvent sortir tout seuls parce que j’ai hâte de les jouer. Le co-MJ permet de garder son sang-froid plus facilement.

Afin de gagner du temps, n’hésitez pas à le tenir au courant après chaque séance. Cela offrira un meilleur suivi.cela demande un investissement dans la durée.

Mon expérience personnelle

Dans ma campagne « Seconde Cité » (en podcast sur ce site), j’ai préparé l’indépendance d’une colonie vis-à-vis de son Empire. Et j’ai fait en sorte que les PJ soient des éléments contributeurs de cette sécession.

Une fois tous les pions en position, j’ai réfléchi pour déterminer comment mon PNJ allait annoncer son plan aux PJ, ainsi qu’aux habitants de la ville.

Je souhaitais deux choses: un contexte propice aux révélations et une manière de rendre cette déclaration légitime aux yeux des PJ et des autres PNJ. Je cherchais une scène où les joueurs pouvaient comprendre qu’il avait préparé le chemin pour cette indépendance depuis des années sans le savoir.

La réaction de certains PNJ fréquentés depuis 2 ou 3 ans de campagne augurait des actions hors du commun.
J’ai contacté mon co-MJ de l’époque, nous avons discuté de tout ça, et très vite, on est partie sur une cour avec les notables et les PJ.
Puis pour assurer la légitimité de la chose, il a eu une idée assez brillante.

À la fin de l’événement, la gouverneur de la ville (le PNJ qui veut provoquer l’indépendance pour devenir impératrice) interroge les nobles sur le meilleur moyen pour calmer le mécontentement des petites gens. Elle laisse les personnes présentes y aller de leur avis et hypothèse (PJ comme PNJ). Puis, elle propose (sans y croire vraiment) d’intervenir militairement et d’exécuter un pourcentage conséquent de frondeurs. Elle demande l’opinion de tout le monde dans la salle.

Une petite minorité l’accepta par loyauté, mais pour beaucoup, l’idée sonnait de façon bien trop cruelle, ou irréalisable. Les insurgés étant trop nombreux, ils pourraient prendre le contrôle de la ville.

Quand l’ensemble des personnes s’est exprimé sur cette question, la gouverneur de la cité sort une lettre de l’impératrice (de la puissance coloniale) ` aux notables du pays de faire respecter la loi par le sang en tuant une proportion de paysans.

La dirigeante rebondit en mode : on connait les gens, on a appris comment les choses se déroulent ici. Une souveraine lointaine ne sait rien de notre façon de vivre.
Les instructions incohérentes et irréalisables présageaient de pertes encore plus conséquentes.
Après un peu de Bla-bla. Elle déclare l’indépendance, car elle ne veut pas sacrifier inutilement des individus qui ont faim.

Cela fut accepté très facilement, et mon PNJ est passé pour l’héroïne. Le document contenait une falsification de très grande qualité, bien sûr.
Mon PNJ était le chef d’orchestre de la révolte paysanne.

En résumer : la fonction de co-MJ :

Les gains apportés par un co-MJ dans mes campagnes :

  • Demande le mj de verbaliser ou expliquer sa campagne
  • Pose des questions pour sa propre compréhension (cela peut mettre en évidence des trous)
  • Donne un avis positif ou négatif sur certains éléments
  • Permets de prendre du recul sur l’histoire
  • Aide à combler les incohérences.

Le co-MJ n’a pas à maitriser le système de jeu. Cependant, une connaissance de l’univers facilitera les conversations.
Cela évite des propositions et des pistes de réflexion incompatibles dans ce monde.

Aller plus loin

La tâche de co-MJ demande un investissement en temps conséquent et offre une récompense bien maigre.
Instaurez un échange : « on se rend mutuellement des faveurs» peut marcher.
Il manque à la communauté un moyen de recruter des co-MJ. Je me porte volontaire !

Gain d’expérience relatif au temps de parole

En cette période de campagne électorale, le temps de parole revient à la mode. Allant bientôt démarrer une nouvelle campagne de JDR, je suis toujours à la recherche de moyen pour favoriser la prise de parole de chacun. Je souhaiterai éviter l’écueil du joueur muet.
Comme vous le savez peut-être, mes enregistrements de parties de jdr contiennent une indication du temps de parole relatif à la personne qui parle le plus (souvent le Maître de jeu, en orange sur l’image ci-dessous).

Pour afficher cette information, l’outil calcule le temps de paroles de chaque joueur.
Il m’est donc venu l’idée d’utiliser cela pour calculer l’expérience gagnée.
Bien entendu, cela ne sera pas un automatisme.
Des ajustements seront possible dans certaines circonstances:
– La session est centrée sur un personnage,
– Si un joueur est malade
– etc.

Pour être honnête, je me questionne sur la pertinence. Cela me semble un fausse bonne idée mais pour en être sur il faudrait essayer.
En tant que joueur, j’aime avoir le même nombre d’xp que les autres. Pas de jaloux, pas de prise de tête.
En tant que maître du jeu, j’aimerais voir tous mes joueurs participer de la même façon.
J’essaie de faire la liste des avantages et des défauts de cette méthode et même si je trouve de nombreux défauts l’avantage potentiel est quand même important. De plus, je peux faire une vraie étude avec des chiffres à l’appui. Si, il y a aucune amélioration, je peux l’arrêter.

Pour:
-Peut motiver les joueurs à parler

Contre:
– Créer une compétition/jalousie (toxique?)
– Introduit des calculs d’épicier
– Effet inverse: les bons joueurs auront plus d’xp donc de meilleures stats qui leur permettra d’éclipser les autres personnages.

Voyez-vous d’autres éléments pour ou contre ?

Recrutement pour une campagne L5R

La campagne loup-garou se dirige doucement vers la fin, il est temps de réfléchir à un remplacement. Cela sera du L5R 4ème édition.

La campagne:

La campagne permettra aux personnages d’évoluer dans les coulisses d’événements majeurs de l’univers. Vous incarnerez les petites mains qui ont fait l’histoire. Le but est de démarrer doucement et petit à petit aller vers de l’épique.

La campagne a pour vocation d’être assez longue, des évolutions sont à prévoir en fonction des désirs de la table. Je pense partir dans une optique mono-clan pour le début. Je n’ai pas encore choisi lequel. La table choisira après la présentation de l’univers que je ferai en guise de première partie.

Les débutants dans l’univers de L5R sont les bienvenus. La campagne acceptera des invités voulant jouer quelques séances, ou un arc narratif.

Les parties:

Nous jouerons tous les jeudi de 21h à 23h30. Je prévois de commencer la campagne probablement en février. Les parties seront diffusées en direct sur Twitch (https://www.twitch.tv/rolisteam) et ensuite en podcast (blog.rolisteam.org) et sur youtube (https://www.youtube.com/c/RolisteamYt).

Nous ne jouerons pas avec webcams. Seul votre voix sera enregistrée. L’avatar de votre personnage s’allumera quand vous parlerez. Nous jouerons sur le logiciel rolisteam (j’en suis le développeur). Le vocal est géré par teamspeak et nous aurons un discord pour l’organisation des parties, partage d’infos etc…

Si vous êtes intéressé, rejoignez nous sur discord: https://discord.gg/D22Rptb et signalez-vous.

Cordialement

Liens:
Modèle Fiche de perso: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1SjabaCDLnElG-dQt8zSdCD25hxT7lgN7MFsAiRubTyc/edit#gid=0

Venez découvrir COPS dans une Table ouverte

Je vous propose régulièrement les dimanche de 14h à 20h, de jouer à COPS dans une table ouverte. Vous n’êtes pas obliger d’occuper tout le créneau.
Les débutants sont acceptés et bienvenus.

Qu’est-ce qu’une table ouverte:

Vous venez, vous m’indiquez combien de temps vous voulez rester: (1h, 2h, 30 min…)
Pour une période courte, on jouera des scènes d’actions, si vous avez un peu de temps, on peut faire une petite enquête.
Vous choisissiez un perso dans les 10 disponibles (voir liste en plus bas).
Je peux faire jouer à partir de 2 joueurs.
Maximum 4-5 joueurs en même temps.

Les personnages COPS:

Atina Ford: Intello, asociale, fille d’ouvriers, hautes-études
Howard Russ: Physique, mais intello quand même
Kelley Law: Hellfire, gun girl, hydra
Michell Colins: Grande gueule, beau, fils à papa, piston, lycée, classe, papa RH LAPD
Stjerne Rasmus: Fait peur, riche, danois, étude sup, médicine
Marj Oakland: Chien, équilibrée, famille
Dorian Richardson: Fusil a pompe, implacable, froid
Rosa Diaz: Mauvais caractère, brute, technophobe, le méchant flic
Jake Peralta: Humour, jeu de mots, intello mais un peu con
Gina Linetti: Télé réalité, concours, beauté fatale

Dans le contexte de cette table ouverte COPS, vous pouvez venir avec votre personnage (Il doit être débutant).

Description de l’univers COPS:

Dans COPS, Vous incarnez un policier du service COPS. Une super unité du LAPD que regroupe des flics de tout genre. En effet, la Californie est indépendante des USA depuis quelques années. Cette indépendance a causé une vague d’immigration d’un grand nombre de mafieux, membre de gang, dealer, shaman, et autres gourous farfelus. Le COPS a été crée pour répondre à la situation d’urgence.
Mais aujourd’hui, Vous allez faire vos heures de patrouilles et vous devez répondre à des appels d’urgences.

Plus d’info sur : https://www.pinterest.fr/nealroill/cops-jdr/

Comment nous rejoindre:

Je fais ça en vocal sur discord: https://discord.gg/D22Rptb (aller dans le salon oneshot > #piste-de-dés )
Vous aurez une fiche de perso sous format google spreadsheet.

DiceParser Lockdown statistic review!

Let’s explore DiceParser data to make a lockdown statistic review.
Among other things, I wrote a dice roller discord bot called DiceParser. It has been successful and since the covid-19 pandemic, many people have played with it through discord.
At the time, I’m writing these lines. The bot is installed on 136984 discord servers.

So, I decided to process the log file. My goal is to get some funny metrics.

Dice commands per day

We can see the huge increase of roll at mid-march. We can also remark that week-end days have higher roll count.

Dice command Distribution over the day

Dice commands per month

You want to use diceparser on your own discord server ? Go here: https://rolisteam.org/discord.html

Pourquoi Scénariothèque.org devrait passer open-source ?

Ça y est, je suis un hacker, maintenant ?

Sur ce blogue, j’ai pour habitude d’évoquer l’univers du jeu de rôle en proposant des fiches de personnages, des articles et surtout des podcasts de liveplay ou des aides de jeu.
Aujourd’hui, je vous propose une expérience nouvelle, je vais vous raconter comment je suis arrivé à obtenir des mots de passes vitaux de la Scénariothèque.
Dans ces conditions, il m’aurait été facile de pirater le site.

Laissez-moi vous expliquer ma démarche.

Avant toute chose, sachez que j’ai demandé à l’équipe de la Scénariothèque son accord pour publier cet article.

Une présentation

Je me définis comme un libriste, c’est-à-dire un partisan du logiciel libre. Je suis pour le partage du savoir, des connaissances, etc. Je suis fondamentalement convaincu que cette philosophie permet de faire de grandes choses. Cela peut sonner un peu «cheesy», mais c’est comme ça.
Par exemple, je contribue à des logiciels, et également à Wikipédia depuis 2006. J’ai d’ailleurs partagé des ressources sur la Scénariothèque.
Contribuer, aider, améliorer font partie de mon ADN. J’évolue dans un monde numérique où si quelque chose te déplaît ou fonctionne mal, tu peux demander sa réparation, voir le réparer toi-même.

Maintenant que vous savez ça. Parlons un peu de la Scénariothèque.

La Scénariothèque

Si vous êtes rôlistes, vous avez certainement déjà fouillé la Scénariothèque à la recherche d’un scénario intéressant ou tout autre support pour une partie future.
Pour les autres, la Scénariothèque est un site web répertoriant un nombre incalculable de ressources pour le Jeu de rôle.
Cela va de la fiche de personnage, aux scénarios en passant par des aides de jeu.
Le site est alimenté par la communauté depuis de nombreuses années. Son développement est assuré par une équipe de bénévoles.
D’après mes informations, ils doivent être 3 personnes environ, travaillant sur leur temps libre.

Bref, cette mine d’or est difficile à exploiter. Le site a de nombreux défauts qui ralentissent la prise d’informations.

La démarche:

Mon métier consiste à créer des logiciels avec interfaces graphiques. Sans être un expert, j’ai une certaine expérience en «expérience utilisateur» (UX) et en design d’interface.
Ayant la fibre artistique d’une huître déshydratée, je ne suis pas la bonne personne pour rendre le site beau, élégant, classe, mais je pense avoir quelques idées pour le rendre lisible et faciliter sa prise en main.
Bref, il y a quelques mois, je recherchais un document sur la Scénariothèque et je me suis confronté à des problèmes. Frustré comme tout, j’ai décidé de faire un article plein de rage pour expliquer tout ce que je n’aimais pas dans ce site.
Quand la colère fut passée et la fainéantise revenue, j’ai réalisé qu’un article troll n’était pas la solution. J’ai revu ma copie, et j’ai voulu orienter mon article pour exhorter à la publication du code source du site sous licence libre ou une réécriture complète sous licence libre.

Par acquit de conscience, j’ai fouillé un peu pour vérifier qu’une telle démarche n’avait pas été démarrée par l’équipe.

Fouiller le domaine

Dans l’objectif de trouver un éventuel site de test des nouveautés, j’ai fouillé le domaine scenariotheque.org pour trouver ses sous-domaines.
Des sites internet en ligne font ça très bien.

[Explications techniques, mais pas trop]
Un domaine peut posséder un grand nombre de sous-domaines.
Par exemple, le domaine .com a pour sous-domaines tous les noms de domaines en quelques-chose.com.
C’est également le cas pour rolisteam.org, qui a pour sous domaine blog.rolisteam.org, wiki.rolisteam.org, etc.
Il existe des solutions en ligne pour trouver la liste des sous-domaines.
[Explications techniques, mais pas trop]

Une fois, la liste des sous-domaines récupérée, j’ai simplement ouvert un onglet de mon navigateur sur chaque sous-domaine. Espérant y trouver un site de test avec de nouvelles fonctionnalités.
La grande majorité des sous-domaines était inintéressante: vide, non fonctionnel ou vieux et bogué. Cependant, le sous-domaine www.beta.scenariotheque.org attira mon attention.

Comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran si dessus. Ce site montre l’index des fichiers. Quelques explications techniques sont nécessaire pour que vous compreniez pourquoi ce genre de page est intéressante pour les curieux.

Rappel sur le fonctionnement d’un site web/serveur web

Un site web n’est qu’une série de fichiers accessible depuis un serveur web. La machine qui héberge le site web exécute un serveur web. Ce serveur web sait qu’il doit mettre à disposition le contenu d’un dossier en particulier.
Exemple:

L’utilisatrice Lucie a du contenu à mettre en ligne (des pages web, des images …), elle a regroupé l’ensemble dans un dossier /home/lucie/siteweb. Elle configure le serveur web, déclarant le site web:

http://luciejdr.fr/ a pour dossier racine /home/lucie/siteweb. Ça marche!

Le serveur est configuré, il fonctionne, Lucie tape http://luciejdr.fr/ dans un navigateur web. Le serveur reçoit une demande pour le contenu présent dans «/home/lucie/siteweb». Par convention, dans ce cas-là, un serveur web cherche une page index.html. Si elle n’existe pas, alors il va la créer automatiquement en listant le contenu complet du dossier. Exactement ce qui se passait avec l’adresse: www.beta.scenariotheque.org

En général, une page comme ça peut signifier plusieurs choses:
1- Le site est à l’abandon, le webmaster l’a oublié.
2- Il y a un défaut de protection.
3- Une panne (ou du moins tous les services ne se sont pas lancés).

Bref, dans tous les cas, c’est toujours intéressant de fouiller un peu. Très, vite j’ai remarqué la présence de fichiers php mais également un gitignore et du dossier git.
J’ai essayé de récupérer les fichiers php, qui sont des pages web un peu intelligentes. Si php n’est pas activé sur le serveur, le code php peut-être accessible (dans le cas d’un serveur web très ancien).
Cela n’était pas le cas, donc j’étais sur une fausse piste.
Maintenant, il y a le dossier git.

Qu’est-ce que Git ?

Git est une solution libre de gestion de code. C’est un logiciel qui permet de gérer l’évolution d’un code source pour faciliter le travail en équipe, le suivi de version, etc. En gros, c’est l’historique de toutes les modifications sur le code source. Le dossier «.git» contient l’ensemble des données relatives au projet. C’est particulièrement illisible pour un humain de lire dans ses données par un navigateur web. La solution serait de récupérer entièrement le dossier «.git» et d’utiliser l’outil git pour consulter les données.
C’est exactement ce que j’ai fait ensuite.

Une simple commande Linux pour aspirer entièrement le site web: wget -r www.beta.scenariotheque.org

Me voilà en possession de l’historique git. Il reste plus qu’à l’explorer un peu et rechercher s’il y a des choses intéressantes.

Après, quelque temps de recherche, je suis tombé sur ça:

Comme vous pouvez le voir, il s’agit de la modification des informations de connexions à la base de données entre la base de production et celle de test.

C’est à ce moment que j’ai arrêté mes recherches et aie contacté le propriétaire de la Scénariothèque pour l’informer de la faille.

En conséquence, des mesures de protection ont été prises pour combler cette faille.
Une personne malhonnête avec ses informations aurait pu voler l’ensemble des données du site: Les contenus rôlistes, mais également les comptes utilisateurs, un email et un mot de passe chiffré.

Conclusion:

Sans vouloir parler pour eux, cette faille me semble être qu’une erreur d’inattention de la part de l’équipe du site. Ils sont bénévoles et n’ont pas beaucoup de temps à consacrer au site. J’en conviens bien volontiers.
Pour pallier ce problème, l’ouverture du code me semble être la solution idéale.
En dépit des difficultés des premiers jours, la peur d’être jugé sur la qualité du code. Le sentiment de dépossession de son travail.
Elle permettra à toutes les bonnes volontés de travailler sur le projet.
De plus, cela mettra à disposition de nombreuses solutions pour améliorer le processus d’intégration (éviter d’avoir un site de test à l’abandon).

 

COPS 10-18 – Un témoin volant

Ce 10-18 est tactique et orienté action. Attention, il est très difficile à réussir. Il peut se jouer à 2, 3 ou 4.
Idéalement, je conseillerais de le jouer à 3 personnages avec une seule voiture.

L’appel

Les COPS reçoivent un appel téléphonique d’Iron Man (leur lieutenant). Il demande aux joueurs de se rendre près d’un motel où le programme de protection des témoins cache un individu. Il n’a aucune information sur le nombre d’agents sur place, la dangerosité des menaces sur le témoin. etc. Les PJ ont pour mission d’aller sur place et de couvrir la rue et faire leur travail de police normal. Ils sont la dissuasion.

La situation

Le carrefour
Le motel

Arrivés sur place, les policiers trouvent un motel un peu miteux dans une zone très dégagée avec un carrefour géant. Le motel est à l’angle de deux routes sur le carrefour (voir photo et schéma). J’ai pour habitude de faire une petite maquette à l’aide d’objets présents sur la table de jeu (dés, stylo, portable, trousse à dés, feuilles), vous pouvez également faire un plan si vous préférez. Dans tous les cas, je demande aux joueurs de positionner sur la maquette leur voiture. Si, des fois, ils sortent du véhicule, la position de chaque personnage.

Les joueurs ont le temps, ils peuvent choisir la “bonne approche”. Laisser les réfléchir.

Quand ils ont choisi, laissez-les patienter un peu puis il convient de lancer le twist.

Le twist

Les personnages reçoivent un appel d’urgence: code 999 – officier à terre!

L’adresse de cette alerte est à 3 blocs de la position des personnes. Ils sont les officiers les plus proches.

La tentation doit être grande d’aller aider leur collègue en difficulté. En réalité, il s’agit d’une diversion. En effet, le témoin a neutralisé les officiers responsables de sa protection, car il sait que sa position est brulée (la faute à “Pas de chance”). Pour survivre, le témoin doit s’échapper. Son plan ? S’enfuir en avion. Il est pilote, et son grand amour l’attend avec un avion moteur tournant dans un petit aérodrome de Los Angeles.

Les personnages répondant à l’appel «officier à terre» arrivent dans un hangar vide, personne en vue, pas de policier, aucun coup de feu.

Pendant ce temps, les personnages proches du motel peuvent effectuer un test de perception (difficulté 4) pour se rendre compte que la porte de la chambre 5 (premier étage) a bougé.

Le témoin descend vers le parking pour prendre une voiture (une voiture civile appartenant aux officiers de police de la protection des témoins).

À ce moment, trois gros VUS noirs arrivent, à leur bord, 4 hommes de gang équipés d’armes automatiques. La chambre 5 est copieusement arrosée de plomb. Si un personnage croise le témoin, le témoin se jette au sol en protégeant le personnage.

La fusillade continue, si nos héros se montrent agressifs ou quand ils n’ont plus de munitions, les VUS repartiront assez vite dans 3 directions différentes.

Le témoin partira dans la quatrième direction, en toute discrétion profitant du chaos laisser par la fusillade.

Si les joueurs décident de poursuivre un VUS, faites une course poursuite. Dans le cas, où ils ont repéré le départ du témoin, une course peut se lancer également, mais le témoin a de l’avance (mais il ne se pense pas suivi au début). Après 3 tours de courses poursuites, le véhicule arrive dans un aérodrome où un petit avion est prêt à décoller et une jeune femme avec un fusil automatique donne du plomb à manger au moteur de la voiture de nos héros.

Au maître du jeu de juger, si les personnages ont une chance de stopper l’avion avant son décollage; ou pas. Dans tous les cas, les conséquences seront délicates à assumer: mort ou disparition d’un témoin clé, officiers blessés dans la chambre d’hôtel, etc.

COPS 10-18 – Et le tigre est en toi!

Dans le prolongement de l’article faire-un-10-18-a-la-obi , j’entame une série de petits articles pour décrire en détail un 10-18. Pour le premier, je vais commencer par «Le tigre».
Ce 10-18 marche très bien pour une paire de personnages joueurs. Au-delà, il est trop facile.

L’appel

Voiture 2, on nous signale une disparition d’enfant à Pasadena. Pouvez-vous vous rendre au Lacy Park, 1485 Virginia Road
La scène est simple, il y a une route, des voitures garées le long de cette route. Au milieu de tout ça, une personne fait de grands gestes à l’approche de la voiture de police. Il s’agit de la mère du petit Jason.
Elle est très inquiète pour son fils. Elle panique et occupe l’attention d’un des PJ.

La situation

À la sortie de leur véhicule, la mère s’effondre auprès d’un des personnages. Elle communique malgré tout, les informations utiles pour retrouver son fils: prénom, nom, âge, taille, couleur des vêtements portés. Elle indique également qu’elle était en train de faire la queue au stand de barbes à papa quand son fils à disparu.
En effet, aujourd’hui dans le parc il y a une fête foraine. Elle se situe à 150m de la zone de rencontre avec la mère.

Votre but en tant que MJ est de séparer les joueurs

Le premier doit s’occuper de calmer/consoler la mère. Le deuxième commence les recherches.

Très vite, il voit les quelques visiteurs de la fête foraine fuir à toute vitesse en mode panique totale. Un peu jet de carrure, pour déterminer s’il est un peu secoué par la foule. Quand tout cela se termine, voilà notre officier de police seul au beau milieu d’une fête foraine dont les attractions tournent à vide.
L’ambiance est un peu spéciale.
Un appel radio sonne, le personnage au milieu de la fête foraine ne l’entend pas, car la bousculade a fait tomber sa radio au sol accrocher par un fil. Il entend des bruits incompréhensibles.
Son coéquipier, en revanche, entend clairement l’annonce de la disparition d’un tigre du zoo de Pasadena. Le zoo est à 200m du Lacy Park.

Le Twist

Un seul personnage est conscient de dangers et l’autre se fait attaquer. Le tigre frappe alors le personnage isolé dans la fête foraine. Cette seule attaque constitue une piqûre de rappel pour annoncer le danger et rendre le tigre plus urgent que la disparition.

Les statistiques du tigre: 5C3, 6d6 en dommages, les protections des personnages fonctionnent.

Après l’attaque, le tigre se cache dans une piscine à balles. La piscine est haute d’environ un mètre. Sa longueur est de six mètres. Sa largeur de cinq mètres.
Elle est couronnée d’une estrade en bois. Une rampe et des escaliers permettent de monter sur l’estrade, bien qu’un adulte puisse facilement monter n’importe où en s’aidant de ses bras.

Donner du temps aux joueurs de concevoir un plan pour neutraliser le tigre.
Pendant la discussion autour du plan, vous pouvez faire intervenir plusieurs personnages:

1- Le propriétaire de la piscine.
Il n’est pas content, et n’est pas du genre à coopérer avec la police. Il filmera l’action des personnages pour obtenir des dédommagements de la mairie. Il peut également informer les personnages de l’existence d’une solution pour vider la piscine.

2- La mère
De retour, la mère s’inquiète pour son fils. Si elle apprend qu’il est possiblement dans la piscine à balle, elle s’y jettera. Aux personnages de l’en empêcher.

3- L’agent du zoo
Un homme petit, grassouillet en bermuda kaki, polo kaki au logo du zoo. Il a pour seule arme un fusil hypodermique. Pas courageux, très peu expérimenté, en cas de balle perdue, il peut être touché par les personnages ou les toucher avec son arme.

4- Des défenseurs des animaux

Ils critiqueront les méthodes des personnages. Ils demanderont la libération du tigre. Ils peuvent s’enchaîner à la piscine, s’offrir en sacrifice. Agresser le personnage responsable de la mort du tigre.

La résolution:

La méthode la plus facile pour régler le sort du tigre est de vider la piscine. Lorsque le niveau sera trop bas pour offrir un couvert suffisant, le tigre s’enfuit, laissant une occasion pour nos joueurs de le neutraliser.


Du plaisir de jeter les dés

Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation pour lancer les dés.
Je dirais que c’est avant tout une histoire de rencontre avec les intérêts ludiques.
Le plaisir d’une partie de JDR se trouve à différentes étapes et différents niveaux. On prend du plaisir partout mais pas le même et pas dans la même quantité. La comparaison avec la cuisine est bien, je trouve.

Dans la situation d’un one-shot ou petite campagne avec un groupe défini à l’avance, tu peux demander les envies des gens. Tu vas faire un truc pour leur faire plaisir, qui répondra à leur envie (du moment).
Dans le cadre d’une longue campagne ou d’un one-shot convention, il vaut mieux prévoir un peu tout.

Clairement, je ne prône pas un temps équitable entre chaque façon de jouer. Il faut définir une approche principale et des scènes pour satisfaire l’envie pour les autres formes de plaisir.

Les formes de plaisir dans le jeu de rôle:

  • Le plaisir tactique: faire un personnage efficace, optimisé, en gros baiser le système.
  • La résolution d’enquêtes: Comprendre le scénario et démêler l’histoire.
  • Le RP: faire des dialogues entre personnage
  • La décision: Prendre des décisions qui affectent le monde/le jeu
  • Le gamin: lancer des dés
  • Le spectateur: écouter des descriptions et s’y perdre
  • Le feignant: il veut voir des belles choses mais il ne veut pas les imaginer. Mode avancé du spectateur.
  • Outsmarter : Tirer de gros profits de la situation (parfois aux dépends d’autres pj).
  • PvP: Battre à plat de couture un ou les autres personnages. Tuer un personnage.
  • La coopération: Faire de grande chose à plusieurs.

La liste n’est pas exhaustive, d’autres formes de plaisirs existent sûrement.
Les descriptions que je donne sont courtes. Elles sont faites pour donner une idée générale.

Attention, certaines pratiques peuvent être l’apanage des connards ou être source de tensions importantes.


Faire un 10-18 à la Obi.

Bonjour à tous.

10-18 est le code pour les appel d’urgence pour la police.

Vous le savez sûrement, je suis joueur de la campagne COPS diffusé en podcast sur ce blog, en live sur twitch et sur youtube.

Après la lecture du blog d’Antoine St Epondyle (https://saint-epondyle.net), le MJ a autorisé les joueurs à proposer des 10-18 au autres joueurs.
Pour rappel, COPS est un jeu ou les joueurs incarnent des flics et ils travaillent souvent par paire.
Sur notre table virtuelle, les joueurs d’une paire propose des 10-18 à l’autre paire.

Cela fait maintenant un certain temps que nous avons mis en place ce système et j’ai acquit une certaine réputation pour faire des situations assez retord. C’est tout l’essence des 10-18 que j’aime produire. Qu’il y est un twist intéressant.

Vous pouvez trouvez mes 10-18 dans les épisodes: 63, 69, 136, 147, 157, 175 (et quelques autres).

Pour écrire des 10-18, je m’inspire de la structure des aventures courtes de L5R: Le fameux Challenge Focus Strike (en français: défi focus frappe). J’utilise donc également une structure en trois parties: L’appel, La situation, le twist.

L’appel

J’aime faire intervenir les COPS sur des situations inconnues. Les anges (opérateur radio du LAPD) ont très peu d’informations à donner sur la situation. L’infraction annoncée est vague et floue. Elle peut être précise à la condition qu’une fois sur place cela ne soit plus le cas.

La situation

Dans cette partie, les joueurs travaillent, ils font leur travail de police, normal.  Dans la mesure du possible, je place des petits indices pour annoncer le twist ou au moins présenter le danger. Le pnj trop gentil, le mouvement de panique d’une foule.  Le but n’est pas de piégé gratuitement les joueurs mais de présenter la situation et si cela tourne mal, d’où le danger viendra.
Dans la mesure du possible, j’essaie de faire en sorte qu’appliquer les procédures à la lettre sauve les joueurs des apparences.

Le twist

Le revirement de situation, le petit plus. L’intérêt entier du 10-18 réside dans ce twist.
Ce twist doit demander aux joueurs un minimum de réflexion. Le but est de présenter une vérité qui n’est pas évidente par rapport à la situation. On est la pour enquêter sur une disparition mais en faite, il y a un tigre dans les parages, C’est un meurtre mais en faite non, c’est un banal accident de la route.

 

Pour finir, je vous mets un tableau avec quelques 10-18:

 

Titre Appel Situation Twist joué dans
Et le tigre est en toi! Disparition d’un enfant dans un parc Dans le parc, il y a une fête foraine. La maman est compliquée à gérer. Elle a besoin d’être rassurée. L’autre personnage peut démarrer les recherches mais il sera géné par des mouvements de panique des visiteurs. Se séparer est dangereux, voilà la leçon de ce 10-18. Si un personnage commence à chercher tout seul, il subit une attaque du tigre. La situation initiale semble sans danger et pourtant. Le tigre se réfugie dans une piscine à balle, aux cops de gérer comment le neutraliser. épisode 63
Vous avez votre carte vitale ? Prise d’otage dans une phramacie Des junkies ont pris le controle d’une phramacie en angle, des flics de la métropolitaine sont à l’abri derrière leur voiture. Le quartier est pas terrible donc la pharmacie n’a pas de porte arrière. Au bout d’un moment, un type en blouse de pharmacien sort par une petite fenêtre de la réserve. Il vient parler à la police. Il indique qu’il ne pensent pas avoir vu d’otages. Juste des junkies et il prévient les officiers de ne pas rentrer par la reserve. Il vaut mieux passer par l’avant. Le pharmancien est également producteur de drogue. Il a dans sa réserve du matériel et des produits pour fabriquer et entreposer des stupéfiants. Les junkis l’ont attaqué pour ça. Par sécurité, il a installé des explosifs dans sa réserve. Si la police y met son nez, il peut faire tout péter en un coup de fil. Si les cops passent par l’arrière malgrés ces avertissements, cela déclenche l’explosion. Épisode 136
Le vaccin de la discorde trouble à l’ordre public Un groupe de personne bien remontées ont appelé la police car une femme et son enfant jouent dans un parc de la ville. Sauf qu’ils ont des vetements révélant leur appartenance à des assiociations anti-vax. La loi californienne interdit aux enfants non-vaccinés de jouer dans les parcs municipaux. La foule veut voire l’enfant et sa mère loin. Logiquement les personnages iront parlé à la mère. Elle aura toute les preuves avec elle pour montrer que son fils est bien vacciné. Elle annoncera aussi aux flics qu’ils n’ont pas le droit de divulguer le dossier médical d’un individu. Épisode 175